samedi 24 janvier 2009

La poésie par Paul Valet

LA POÉSIE

La poésie est une grande mutilée
Il lui faut des béquilles pour marcher
Des lettrines pour frapper
Des paroles pour parler
Des images pour voir
Des sourdines pour entendre

PRÉFACE

Un mot fort
c'est mon faible

Paul Valet, Les poings sur les i, Mercure de France, p. 32, p. 41




Un poème tire beaucoup d'eau
Un mot en trop saborde le navire



Désherber le poème
Sans toucher aux racines


Paul Valet, Lacunes, Mercure de France, p. 19, p.52



Pour trouver le juste mot
Il faut passer où nul ne passe

Paul Valet, La parole qui me porte, p. 11

1 commentaire:

I3akicoeur a dit…

J'ai découvert un magnifique texte de Paul Valet il ya quelques temps, celui ci est pas mal aussi.