mercredi 10 décembre 2008

Radiophonie culturelle

Tout arrive, le matin, avec le rendez-vous des politiques. Les mauvais genres sont autorisés mais sertis de bonnes répliques. Le magazine de la rédaction veille à la concordance des temps. Avec ou sans rendez-vous, dans le salon noir, aucune projection privée ; question d'éthique. C'est une zone de libre-échange, un éloge du savoir avec les mardi littéraires et les vendredi de la philosophie. De jeux d'archives en jeux d'épreuves, la rumeur du monde vous atteindra.
Ça rime à quoi ces affinités électives ? Une ligne de fuite jusqu'à la lune et retour ? Non, une fiction enfantine pour vivre sa ville avec les métropolitains et de la suite dans les idées.
À quoi pensez-vous ? Qu' être surpris par la nuit, du jour au lendemain, remet les pieds sur terre à plus d'un titre.
À suivre avec un carnet nomade et de la peinture fraîche.

3 commentaires:

Fishturn a dit…

Bon jour.

jean jacques a dit…

j'ai été enchaîné et à mon tour de passer le témoin, si bien sur tu, vous, acceptez le jeu! plus d'infos sur mon blog: "l'inculture en chaîne" :-) jean-jacques

amel a dit…

IL faut cependant reconnaître que si l'emission ne nous remet les pieds sur terre, elle a moins le mérite de nous présenter des voix. Pour ce qui est de la rumeur du monde, elle nous a déjà atteint...
Amicalement.