samedi 6 décembre 2008

La chasse aux enfants



CHASSE A L'ENFANT

A Marianne Oswald


Bandit ! Voyou ! Voleur ! Chenapan !

Au-dessus de l'île on voit des oiseaux
Tout autour de l'île il y a de l'eau

Bandit ! Voyou ! Voleur ! Chenapan !

Qu'est-ce que c'est que ces hurlements

Bandit ! Voyou ! Voleur ! Chenapan !

C'est la meute des honnêtes gens
Qui fait la chasse à l'enfant

Il avait dit J'en ai assez de la maison de redressement
Et les gardiens à coup de clefs lui avaient brisé les dents
Et puis ils l'avaient laissé étendu sur le ciment

Bandit ! Voyou ! Voleur ! Chenapan !

Maintenant il s'est sauvé
Et comme une bête traquée
Il galope dans la nuit
Et tous galopent après lui
Les gendarmes les touristes les rentiers les artistes

Bandit ! Voyou ! Voleur ! Chenapan !

C'est la meute des honnêtes gens
Qui fait la chasse à l'enfant
Pour chasser l'enfant pas besoin de permis
Tous les braves gens s'y sont mis
Qu'est-ce qui nage dans la nuit
Quels sont ces éclairs ces bruits
C'est un enfant qui s'enfuit
On tire sur lui à coups de fusil

Bandit ! Voyou ! Voleur ! Chenapan !

Tous ces messieurs sur le rivage
Sont bredouilles et verts de rage

Bandit ! Voyou ! Voleur ! Chenapan !

Rejoindras-tu le continent rejoindras-tu le continent !

Au-dessus de l'île on voit des oiseaux
Tout autour de l'île il y a de l'eau.


Jacques Prévert, Paroles, coll Folio, p.87-88

Lire également sur le même sujet le livre de Jean-Hugues Lime, La chasse aux enfants : le bagne des enfants de Belle-île-en-Mer.
Roman basé sur un fait réel ayant eu lieu en 1934 à Belle-Ile en mer : la "chasse" aux enfants organisée par la population civile suite à la fuite et à la mise à feu de la maison de redressement par de jeunes pensionnaires, exaspérés du traitement qui leur était infligé.

Aujourd'hui ici et maintenant :
Parution du livre-enquête La Chasse aux enfants au Théâtre de la Colline le 11 avril 2008.

Julien Delmaire

Stéphane Hessel

4 commentaires:

menfin a dit…

oui ce poeme est bien d'actualité...

Loïs de Murphy a dit…

J'ai plaisir à relire ce poème. Tu as écouté le podcast de la lettre lue par Jeanne Moreau à l'attention de Brice Hortefeux ?

Amaryllis a dit…

Malheureusement, menfin

Loïs, je viens de l'écouter sur ton blog. Merci

Cantabile a dit…

Merci !