jeudi 6 septembre 2007

Qu'est-ce que la poésie ?

Je sais ce qu'est une feuille et un crayon. Je les vois, je les touche .
Je sais que des mots s'accordent, d'autres ne s'entendent pas entre eux.
Je sais que certains mots sont faciles à manier mais d'autres bien plus malins. Allez donc les attraper !
Certains se vêtent de Majuscules et ronflent, d'autres sont minuscules mais se lient.
Les mots parfois s'envolent ou plongent. Essayez de les arrêter !
Je dois parfois les chercher dans un dictionnaire car ils ne me parlent pas. D'autres me parlent trop, convalescents, vieux et ridés.
Je sais écrire le mot P.O.É.S.I.E mais je ne sais pas ce qu'est la poésie !

3 commentaires:

Mazures a dit…

René Char :

- "La poche d'un poète comme un carré de ciel, une pincée de terre, contient ce qu'un poète ne sait pas : les mousses et les brumes de sa propre vie. Et des gouttes de soleil et de sang."

Poète au masculin grammatical est-il permis d'espérer...

Amaryllis a dit…

Superbe Mazures ! Reçu 5/5

pommereinette a dit…

un passage de Pierre Reverdy pour une tentative de réponse ?
... "Car la poésie n'est pas plus dans les mots que dans le coucher du soleil ou l'épanouissement splendide de l'aurore - pas plus dans la tristesse quedans la joie. Elle est dans ce que deviennent les mots atteignant l'âme humaine, quand ils ont transformé le coucher du soleil ou l'aurore, la tristesse ou la joie. Elle est dans cette transmutation opérée sur les choses par la vertu des mots et les réactions qu'ils ont les uns sur les autres dans leurs arrangements - se répercutant dans l'esprit et sur la sensibilité. .../...
Et ce passage de l'émotion brute, confusément sensible ou morale, au plan esthétique où, sans rien perdre de sa valeur humaine, s'élevant à l'échelle, elle s'allège de son poids de terre et de chair, s'épure et se libère de telle sorte qu'elle devient, de souffrance pesante du coeur, jouissance ineffable d'esprit, c'est ça la poésie. "
(faisant partie d'un essai écrit en janvier 1948)