dimanche 16 septembre 2007


"Je me demandais également si le personnage du Goût de la cerise (titre du film iranien en question) était vraiment décidé à mourir. Que voulait-il au fond, se donner la mort ou continuer de vivre ? Peut-être avait-il tout simplement besoin qu'on réponde à sa place. Allez savoir si, après tout, ce n'était pas dans cette seule intention qu'il cherchait quelqu'un, prétendument pour l'assister dans son suicide. Voilà pourquoi sa quête était si précautionneuse : il ne cherchait pas un vulgaire fossoyeur, mais un homme qui prît sa vie en main. Si ce quidam remplissait la fosse de terre, lui mourrait, dans le cas contraire, il vivrait. Le héros du film échappait au désespoir parce qu'il n'avait que cinquante pour cent de chances de mourir, moins encore peut-être. Le réalisateur voulait sans doute montrer que ceux qui se suicident ne sont nullement prédestinés."

Lee Seung-U, La vie rêvée des plantes, éd Zulma, p.11-12, trad. de Choi Mikyung et Jean-Noël Juttet

Lee Seung-U est né en 1959 en Corée du Sud.

4 commentaires:

graindesel a dit…

C'est le moment d'aller à Beaubourg voir l'expo kiarostami/Erice.

Pour en savoir plus http://grain-de-sel.cultureforum.net/Ecrans-cinema-et-television-f13/Abbas-Kiarostami-t2179.htm

Amaryllis a dit…

Oui Rotko, je pense en effet aller voir cette exposition , surtout que je ne connais pas du tout Erice

krapo a dit…

Trop loin de Paris pour visiter cette expo, mais jolie photo, sacré tronc! J'aurais voulu et savoir plus, le localiser et peut-être la publier avec votre accord..?

Amaryllis a dit…

C'est un chêne centenaire qui se trouve dans les Côtes d'Armor, exactement dans la commune de Plouaret.
Oui je vous donne mon accord pour la photo.
Quant à l'exposition, elle est terminée !