vendredi 4 janvier 2008

Vous parler ?




Vous parler ? Non. Je ne peux pas.
Je préfère souffrir comme une plante,
Comme l'oiseau qui ne dit rien sur le tilleul.
Ils attendent. C'est bien. Puisqu'ils ne sont pas las
D'attendre, j'attendrai de cette même attente.

Ils souffrent seuls. On doit apprendre à souffrir seul.
Je ne veux pas d'indifférents prêts à sourire
Ni d'amis gémissants. Que nul ne vienne.

La plante ne dit rien. L'oiseau se tait. Que dire ?
Cette douleur est seule au monde, quoi qu'on veuille.
Elle n'est pas celle des autres, c'est la mienne.
Une feuille a son mal qu'ignore l'autre feuille.
Et le mal de l'oiseau, l'autre oiseau n'en sait rien.

On ne sait pas. On ne sait pas. Qui se ressemble ?
Et se ressemblât-on, qu'importe. Il me convient
De n'entendre ce soir nulle parole vaine.
J'attends - comme le font derrière la fenêtre

le vieil arbre sans geste et le pinson muet...
Une goutte d'eau pure, un peu de vent, qui sait ?
Qu'attendent-ils ? Nous l'attendrons ensemble.
Le soleil leur a dit qu'il reviendrait, peut-être...

Sabine Sicaud (1913-1928)

3 commentaires:

Mazures a dit…

Déchirant !

A consulter si l'envie vous en prennait, un site avec des extraits d'articles parus dans "Mon Ciné" en 1926 et laissant transparaître une attirance de Sabine Sicaud pour le cinématographe:
http://encinematheque.net/mots/Mo5/index.htm

Les noms de rues donnent parfois le vertige ou un haut-le-coeur. Pas à Villeneuve-sur-Lot : plutôt la vraie nostalgie avec sa rue Sabine Sicaud.

(Sans comparaison ni raison, qu'est devenue Minou Drouet ?)

Corinne a dit…

"Une goutte d'eau pure, un peu de vent, qui sait ?"

Que l'on trouve ici...

A la lecture de ce poème, on frissonne comme une dernière feuille sur un arbre d'hiver.

Tant de solitude...


Mais une parole aussi...

Qui dit qu'un oiseau est oiseau, un nuage est nuage.
Qui parle du verbe être et partager...

Et nulle parole n'est vaine.

Et il est si bon de l'entendre venir frapper à la porte...

Mth P Causeuses a dit…

Une seule lettre de différence entre douleur et douceur, quelque chose d'érigé doit faire le dos rond et se faire croire qu'il suffit de rester tendre quand tout tout durçit tout autour et parfois même sournoisement de l'intérieur. L'alphabet de nos soucis est un repère de vautours sans grâce ?