vendredi 31 août 2007

Cinq sens

François Hadji-Lazaro, 5 sens

Tu ne comprends pas qu'on est 5 à t'aimer
mon nez, ma bouche, mes oreilles, mes yeux et ma peau

Mes 5 sens en éveil, dès ton réveil, se bousculent en vrombissant
Fébriles comme des abeilles.

Mon odorat, mon goût, ma vue, mon toucher, mon ouïe ne sont jamais jamais déçus

mes 5 sens vont s'éparpiller au fil de la journée pour mieux te savourer

Voir ta pupille au réveil
Sentir ta sueur sans pareil
Toucher ta peau de velours
Entendre ton premier soupir du jour
Goûter ta salive un peu amère

Je me réchauffe de la tête aux pieds au moindre contact avec tes doigts de fée

Tes arômes écartèlent mes narines
Mon ouïe ronronne quand tu chuchotes tes comptines

Mes yeux suivent la ligne de ton dos, je dégusterai bien un petit morceau de ta peau

Voir ta pupille au réveil
Sentir la sueur sans pareil
Toucher ta peau de velours
Entendre ton premier soupir du jour
Goûter ta salive un peu amère

Pourquoi chercher un sens à ma vie, déjà cinq sens sont là à me rendre ravi
Que pourrait-il m'arriver de pire qu'une panne de mes sens

Ou, Horreur ! qu'ils réussissent à s'enfuir...

Album Contre-courant, Universal, 2004, 981 917-2

      Marcel Duchamp Prière de toucher, 1947

1 commentaire:

Corinne a dit…

Tu trouves de très beaux trésors comme celui-ci qui ravissent mes sens...