vendredi 15 juin 2007

Masque



"Hier, je ne pouvais plus me voir. Je me suis mis un masque. Je ne peux plus me voir. Je me suis masqué à l'intérieur. Juste derrière le visage , un masque intérieur. Un masque de loup. Les autres ne le voient pas, ils croient que c'est moi. Mais moi, dedans, moi-dedans, je sais très bien que j'y suis plus.
Je ne les regarde pas.
Je sens mon masque, doucement, il me dévore, de l'intérieur.
Je suis le moi-du-dedans.
Je me masque-dévore."

Jacques Rebotier
Le dos de la langue, Ed Gallimard, l'arbalète, p.111

8 commentaires:

corinne a dit…

Très bel extrait qui me parle d'autant plus qu'il me renvoit à ma note d'aujourd'hui...
Le masque: cette part cachée qui sans cesse se dérobe aux autres et à nous même...
J'aime quand les blogs se font écho dans cet inconscient virtuel.

Amaryllis a dit…

Oui corinne, je m'en suis aperçue aussi ce soir.

rotko a dit…

je cherche un tableau de Paul Klee intitulé "faux visage" dont parle souvent le narrateur dans "la face d'un autre", ce beau livre D'Abe Kôbô sur le masque.

Amaryllis a dit…

Je vais chercher Rotko.

Amaryllis a dit…

Tu es sûr du titre du tableau, Rotko ? Aucun tableau avec ce titre dans les livres sur Klee !

Eric a dit…

Merci pour ce superbe extrait et cette belle photo.

Où as-tu photographié ce masque de pierre ?

A bientôt

rotko a dit…

oui je suis sûr du titre puisque je l'ai trouvé chez Abe kôbô, mais il ya peutêtre un pb de traduction. Sur http://grain-de-sel.cultureforum.net/FICTION-c1/La-langoureuse-Asie-et-la-brulante-Afrique-f22/Kobo-Abe-Japon-t1960-0.htm j'ai mis un tableau de klee quiavait unautre titre mais qui pourrait convenir pour un visage refait.

Amaryllis a dit…

@ eric
Photo du mur d'une maison dans Paris