mercredi 11 avril 2007

Temps


Je poursuis mon travail de fourmi avec l' allure d'un gastéropode et une envie de lézarder



LA RIVE

"Si tu nages accroché à la queue du calendrier,
Tu n'atteindras pas le bord du temps.
Monte sur les épaules des instants.
Sans t'agglutiner aux dates qui rutilent,
Vole sur les ailes des vagues bleu noir.
Nul ne veut savoir du nageur
Combien de fois il s'est noyé ni combien d'eau il a avalée.
S'il baisse la tête comme un mouton
Les malheurs s'engouffrent comme des vagues dans son nez.
S'il ne remue pas les pieds comme des épées
Les difficultés viennent comme des crocodiles
Le dévorer [...]"

C. Narayana Reddy in "Revue Europe" (Littératures de l'Inde, avril 2001), extrait page 279, traduit du télougou par Usha Colas-Chauhan avec la collaboration de Gérard Colas.
C. Narayana Reddy, né en 1931 et connu sous le diminutif de Sinaré, a publié pas moins de vingt recueils poétiques, plusieurs longs poèmes, des recueils d'essais littéraires et des pièces de théâtre.

Un conte sur le même thème écrit par la poète Lucie Petit sur son blog Chemin de mots

1 commentaire:

pommereinette a dit…

ben dis donc ... vive comme le lézard, patiente comme l'escargot et laborieuse comme la fourmi, ça fait pas mal pour toi toute seule :o)