mardi 5 juin 2007

Framboises

"Dans ma main, petite, le monde tenait tout entier ; la chair d’un abricot, je participais à la sève des choses ; il n’y avait que des premières fois : la première amande fraîche, la première cerise goûtée sur l’arbre ; une framboise, c’est l’éclat fragile déjà sombre de l’été qui roule et s’effrite entre nos doigts ; il n’y avait que des premières fois ; le monde est une piste de danse ; un croche-patte – et nous étions les étrangers pour toujours, les détraqués, les solitaires."

Florence Pazzottu, Petite, éd de L’amourier, 2001.

Bon, moi quand je les ramasse, je ne disserte pas, je les mange !

1 commentaire:

pommereinette a dit…

c'est vrai que pour moi, après la première ... les autres suivaient, une à une, première après première :)