mardi 24 juin 2008

J'ai suivi beaucoup de chemins




"J'ai connu beaucoup de chemins,

j'ai tracé beaucoup de sentiers,

navigué sur cent océans,

et accosté à cent rivages.



Partout j'ai vu

des caravanes de tristesse,

de fiers et mélancoliques

ivrognes à l'ombre noire



Et des cuistres, dans les coulisses,

qui regardent, se taisent et se croient

savants, car ils ne boivent pas

le vin des tavernes.



Sale engeance qui va cheminant

et empeste la terre…



Et partout j'ai vu

des gens qui dansent ou qui jouent,

quand ils le peuvent, et qui labourent

leurs quatre empans de terre.



Arrivent-ils quelque part,

jamais ne demandent où ils sont.

quand ils vont cheminant, ils vont

sur le dos d'une vieille mule ;



Ils ne connaissent point la hâte,

Pas même quand c'est jour de fête.

S'il y a du vin, ils en boivent,

Sinon ils boivent de l'eau fraîche.



Ce sont de braves gens qui vivent,

qui travaillent, passent et rêvent,

et qui un jour comme tant d'autres

reposent sous la terre."

Antonio Machado chanté par Colette Magny

1 commentaire:

ptilou a dit…

J'ai vérifié la taille de mon "empan". Il est conforme à la coudée égyptienne.


Littré
Mesure de longueur qu'on prend du bout du pouce à l'extrémité du petit doigt, lorsque la main est ouverte le plus possible. L'empan de la coudée égyptienne équivalait à 12 doigts, et était long de 225 millimètres.

le littré en ligne c'est là et bien pratique :
http://littre.reverso.net/dictionnaire-francais/