samedi 17 mai 2008

"Un homme déplacé"



C'est grâce au guitariste, Serge Teyssot-Gay que je me suis intéressée à Georges Hyvernaud. Teyssot-Gay a en effet enregistré un disque intitulé "On croit qu'on s'en est sorti" en 2000 avec des extraits du livre La peau et les os. Ce livre est un témoignage redoutable sur ses cinq années de captivité dans un oflag en Pomérie. Le début du récit est le retour décevant d'un prisonnier au sein de sa famille et son incapacité à décrire les conditions de sa détention. Le deuxième chapitre évoque cette captivité et nous met sous le nez une humanité recluse avec "ses relents de merde et d'urine". Cette description de la déchéance des prisonniers permet à Hyvernaud un pamphlet sur Péguy et son idéologie du travail et de l'héroïsme.
Le texte est écrit dans un style très corrosif, proche de la langue parlée.

Georges Hyvernaud, La peau et les os, Ed Dilettante


Extraits :

"Les cabinets, ici, c'est une baraque badigeonnée d'un brun ignoble, avec une porte qui ne ferme pas et des vitres cassées. Seize sièges là-dedans, huit d'un côté, huit de l'autre. Et des traces de merde, séche sur les sièges. On s'installe côte à côte, dos à dos. Seize types sur leurs seize sièges, alignés, identiques, pareillement attentifs au travail de leurs boyaux. Chacun a une feuille de papier à la main, comme une demoiselle qui s'apprête à chanter dans un salon."

3 commentaires:

grain de sel a dit…

Autre livre :"le wagon à vaches" de Georges Hyvernaud paru chez Pocket.

Ce livre a été préfacé par Etiemble.

Mazures a dit…

Un blog rédigé par la petite-fille d'un officier belge prisonnier de guerre (donc en Oflag) :
- http://oflag.skynetblogs.be/

Amaryllis a dit…

@ grain de sel : on peut trouver également "Feuilles volantes" d'Hyvernaud.

@ mazures : merci pour le lien