lundi 21 juin 2010

MosaÏques

Aujourd'hui un petit changement sur ce blog. J'ai le plaisir de laisser les mots de JEA que j'apprécie beaucoup et qui a eu la patience infinie de me suivre dans mes changements et mes silences

J'accueille donc Mo(t)saïques aujourd'hui



DÉPART À LA DÉRIVE



Départ à la dérive
d’un nuage débranché
comme un poisson bancal
tombé de son bocal

à l’aurore l’horizon fait fort
qui presse lentement
le fruit d’un soleil
à l’écorce précoce

tôt ou tard le vent
parle avec les ongles
aux arbres trop durs
de la feuille

qui a coupé la gorge
de cet oiseau chiffonné
qui dessinait au fusain
des fuseaux hors pairs ?

et cette chouette le compas
dans l’œil
rêve-t-elle encore d’épures
à l’architecture sans futurs ?

un caillou si triste
un autre autiste
un troisième artiste
le chemin a mal aux reins

j’ai plus que
l’âge de mes artères
dyna-mitées
mais encore ?


(17 juin 2010)


Les photos sont aussi de JEA

5 commentaires:

zoé lucider a dit…

Ce qui est bien dans ces échanges c'est de toucher des yeux les affinités qui existent entre les deux hébergeurs de poésie. Merci JEA et Amarilys de cette pronomade.

Tania a dit…

D'une lampe à l'autre, échange de mots, nouvel éclairage, couleurs autres... une page partagée pour saluer l'été.

Danièle Duteil a dit…

Une belle page poétique pleine de fantaisies accompagnée d'une superbe photo. Merci !

pommereinette a dit…

beau choix, Amarilys -)
d'autant que je l'avais loupé sur Mot(s)aïques ...

pommereinette a dit…

oups ... scusi : Amaryllis :)